mardi 1 mai 2012

article Le Nouvelliste du 29.04.2012


Une édition 2012 tronquée

Les organisateurs de la 15 e édition interrompent la course partie de Zermatt à Arolla. La course d'Arolla est aussi stoppée à 4 h 30'. Les résultats sont légèrement biaisés.


La Patrouilles des Glaciers 2012, comme celles de 1986 ou 2002, reste une symphonie inachevée. Après l'annulation de la course dans la nuit de mercredi à jeudi pour des raisons de vents violents mêlés à des chutes de neige à Tête Blanche, la course de samedi a été elle aussi stoppée, un peu plus loin, à Arolla. Les températures relativement élevées - Meteonews parle de nuit tropicale dans certaines vallées à foehn - et le manque de regel ont engendré une mauvaise stabilité du manteau neigeux. Les coureurs ont rejoint la ligne d'arrivée à Verbier en car.

Frustré


Vainqueur de l'édition 2010, l'équipe suisse des gardes-frontières avec Yannick Ecoeur, Florent Troillet et Martin Anthamatten a pris un départ canon. "Au poste de Schönbiel, nous comptions près de trois minutes d'avance", commente Yannick Ecoeur, visiblement déçu de son arrivée en voiture à Verbier. "L'équipe emmenée par Kilian Jornet nous a repris dans la montée sur Tête Blanche. A Arolla, nous concédons finalement un retard inférieur à 1'30''."
Frustré par l'interruption de la course, le Morginois ne remet pas en question la décision des organisateurs: "La montagne a décidé", lâche-t-il avant de rajouter: "Je réalise une superbe saison en remportant l'or du relais aux championnats d'Europe. En coupe du monde, je monte pour la première fois sur un podium d'une course individuelle. Je suis donc satisfait de ma saison."

Déception sportive


Pour Florent Troillet, la déception se lit sur son visage: "Je respecte la décision des organisateurs d'interrompre la course", commente d'entrée le Bagnard. "Dommage qu'on ne l'a pas appris plus tôt. Nous aurions adopté une autre tactique, avec une gestion différente de l'effort. Aujourd'hui, je ressens une déception sportive mais je me réjouis de la suite des compétitions. Durant cet été, je vais participer à des trails et je serai au départ de Sierre-Zinal."

Dommage pour le spectacle


De son côté, le Catalan Kilian Jornet, en tête au moment de l'interruption, prend cette décision avec philosophie. Le champion du monde de la course individuelle témoigne: "La montagne a livré son verdict. Nous avions gardé des forces pour la deuxième partie de la course. Jusqu'à Arolla, tout a bien fonctionné. La décision d'arrêter la course était juste. C'est dommage pour le spectacle."
Son coéquipier, le jeune Français Mathéo Jacquemoud, termine sa magnifique saison en beauté. "L'entente avec mes coéquipiers est parfaite. Je suis très content de ma saison. Je termine 1er espoir en coupe du monde et 5e du scratch. Je me réjouis de revenir en Valais dans deux ans pour relier Zermatt à Verbier, cette fois."Pour sa part, le 3e patrouilleur, le Français de Beaufort, William Bon Mardion remporte la première édition de la Grande Course, réunissant les 5 plus prestigieuses compétitions de ski-alpinisme du circuit avec la Pierra Menta, la Mezzalama, l'Adamello, le tour du Rutor et, finalement, la PDG. "Ce succès me comble", raconte l'ancien descendeur de ski alpin. "Je ne m'imaginais pas gagner la Grande Course. C'est la cerise sur le gâteau au terme de cette magnifique saison."

Vive déception parmi les jeunes coureurs



Chez les jeunes du Swiss Team, engagés au départ d'Arolla, la déception était vive. "Nous sommes arrivés à 4 heures 30' à Arolla pour prendre le départ à 6 heures", explique l'un des favoris, Nathan Bender. "Nous avons pu rebrousser chemin tout de suite, sans même mettre les skis. C'est frustrant." Dans deux ans, le Fulliérain partira de Zermatt, avec d'autres objectifs, tout comme ses coéquipiers Eloi Schornoz et Flavio Arnold .

LE RECORD FEMININ ETAIT EN DANGER


Séverine Pont-Combe ainsi que ses coéquipières Mireia Miro et Laetitia Roux passent la ligne d'arrivée à Verbier en compagnie de Marius Robyr. Des honneurs mérités, même si la grande course fut interrompue. Avec un temps de 3 h 31, le trio hispano-franco-valaisan dominait le débat de la course féminine à hauteur d'Arolla avant que la compétition soit annulée. "Nous avons réalisé une première moitié de parcours magnifique, nous gérions parfaitement la course", commentait Séverine Pont-Combe. En effet, à Arolla, la patrouille des Enfants du Sourire comptait une vingtaine de minutes d'avance sur le temps de passage du record établie en 2010 par Nathalie Etzensberger, Marie Troillet et Emilie Gex-Faby. Cette dernière était naturellement déçue d'avoir dû stopper son effort: "Nous étions bien placées et dans le temps de notre propre record. Nous étions en forme, même si nous ne saurons jamais comment nous aurions réagi pour la suite de la course." Pourtant, les trois comparses du SAC-CAS Swiss Team 1 se trouvaient déjà reléguées à 22 minutes de Séverine Pont-Combe, Mireia Miro et Laetitia Roux au passage du val d'Hérens. L'annulation de la course pour les trois Valaisanne est un mal pour un bien, puisque le record de la course est toujours en leur possession.
La revanche sonnera en 2014 entre les deux patrouilles féminines favorites. "C'est un classement un peu tronqué cette année, puisque la course n'a pas été jusqu'au bout", avouait Emilie Gex-Faby qui se contentera avec ses coéquipières de cette seconde place. Même son de cloche chez les lauréates de cette édition raccourcie: "Devoir s'arrêter à Arolla, ce n'est pas la vraie Patrouille des Glaciers, on reviendra dans deux ans pour la gagner et pour prendre le record de cette course mythique", affirmait clairement l'Espagnole Mireia Miro. JOHAN TACHET

RESULTATS PATROUILLE DES GLACIERS 2012
Zermatt - Arolla (28 km)

Z2 Seniors.
1. BomBlaJo (Jornet Kilian, Bon Mardion William, Jacquemoud Mathéo) 2:54.36.
2. Gardes-frontière / SAC Swiss Team (Anthamatten Martin, Troillet Florent, Ecoeur Yannick) 2:56.02.
3. Morzine/Châtel FFME (Sévennec Alexis, Favre Valentin, Buffet Yannick) 3:04.39.

Z2 Femmes.
1. Les Enfants du Sourire (Miro Mireia, Roux Laetitia, Pont Combe Séverine) 3:31.35.
2. SAC-CAS Swiss Team 1 8 (Etzensperger Nathalie, Troillet Marie, Gex-Fabry Emilie) 3:53.36.
3. Team Yosemite (Daucourt Chantal, Delamorclaz Simone, Gentieu Sabine) 4:18.35

Aucun commentaire:

Publier un commentaire