mardi 16 juin 2015

Inauguration Garage Atlas Automobiles à Sion

L'inauguration du Garage VOLVO Atlas Automobiles a eu lieu le 11 juin. Près de 200 invités étaient présents. La famille Mariéthoz a vraiment fait le maximum pour offrir à ses clients ce magnifique garage, emprunt des caractéristiques propres au groupe suédois. J'ai eu du plaisir à découvrir avec Patrick Mariéthoz les différents locaux. C'est un domaine que je ne connais pas, mais il y circule une belle énergie autour d'une belle dynamique de groupe. 

Bravo à eux tous et Merci encore :-) 

Ci-dessous avec Patrick Mariéthoz et Sandrine Viglino, très sympathique, qui a présenté un super sketch. Elle est aussi ambassadrice d'Atlas Automobile (ici avec sa voiture)  


anniversaire de Mila ... 2 ans !



Toute la famille avec les grands-parents, ma soeur, les cousins et les parrains ....
Une belle fête en famille :-)


lundi 1 juin 2015

40 ans du magasin AZ Sport à Sierre

Samedi 23 mai, AZ Sport à Sierre http://www.azsport.ch fêtait ses 40 ans! Jean-Claude Zufferey et Marcel Antille, les deux super patrons, me soutiennent depuis maintenant 2 ans. C'est un plaisir de collaborer avec eux et avec leur équipe, ils sont passionnés, très sympathiques et très professionnels!

La bonne raclette et la bonne ambiance était au rendez-vous, et c'était l'occasion de rencontrer amis sportifs et connaissances.

Bon anniversaire à toute ces belle équipe! AZ Sport, c'est Fort!

Photo Pascal Morard

dimanche 24 mai 2015

Aide au Népal

Suite au terrible tremblement de terre qui a secoué le Népal au mois d'avril, le district de Dlhaka, dans le nord-est du Népal, a été très touché.

Actuellement, l'école Janajyoti Secondary School a été détruite. Elle est située à 7h de route de kathmandou.

La Janajyoti est une école qui compte 360 élèves. La mousson arrive, et en attendant sa reconstruction, il est important de mettre en place au plus vite une école provisoire afin de la remettre en fonction.

Notre amie suisse Andrea Zimmermann et son ami népalais Norbu Sherpa sont sur place pour mener à bien ce projet, qui est de leur initiative, et ce dans le cadre de leur association Butterfly Help Project http://fr.butterflyhelpproject.org/ . Par leur biais, "Les Enfants du Sourire" ( l'association que Nicolas et moi avons créée il y a 12 ans ) souhaite soutenir ce projet.

Pour les personnes désireuses de soutenir ce projet et d'aider le Népal en "aide directe" sans aucun autre intermédiaire, des détails et des photos sont sur le site de notre association http://www.lesenfantsdusourire.ch 

Merci pour votre intérêt


mercredi 20 mai 2015

Fin de saison ... je respire .... :-)

Voilà un peu plus de deux semaines que j'ai fini ma saison, avec le gros morceau de la Mezzalama. Il me semble que cela fait en réalité .... 2 mois ! La notion du temps est parfois surprenante !

Qu'ai-je fais ? Rien, du repos. Nicolas prévoit toujours deux semaines par année sans aucune activité physique, une grosse pause, pour permettre à l'organisme et au psychique de se ressourcer, de penser à autre chose, bref de se régénérer complètement avant de rattaquer une préparation.

Les vacances de l'Ascension, nous en avons profité pour partir quatre jours, deux jours à Europapark et deux jours en Alsace. C'était génial et les "étoiles dans les yeux" des filles devant leurs découvertes tellement riches étaient un bonheur !

Europapark tout d'abord, avec tant d'activités à faire, et même Mila a adoré, les carrousels, les spectacles, les décorations en tout genre magiques (grenouille géante, champignons monstrueux, fleurs de toute les couleurs, ...), les toboggans, ..... Et Lily s'est éclatée partout, tant  sur des trains rapides que dans le petit wagon des lutins avec sa soeur. Le top du top, une grande bûche qui vous fait arriver dans l'eau à toute bombe, après une rampe vertigineuse et .... nous voilà trempées de la tête au pied ! Notre hôtel le Colesseo, situé aux abords du parc, un vrai conte de fée pour les petites (et pour nous hihi!)

L'Alsace, un spectacle à la Volerie des Aigles, la montagne des singes, le centre de réintroduction des cigognes et de loutres, bref, une région splendide, pleine de surprises et de beauté. Les filles ont adoré : Nourrir dans la main les macaques de Barbarie, toucher des poissons, voir un bébé cigogne sortir de son oeuf, sentir le souffle d'un grand aigle sur les cheveux, observer un cormoran pêcher une anguille ... et la voir ressortir de son bec - alors qu'elle était déjà dans son ventre -  avant de la rattraper une 2e fois (!!!), faire des toboggans à la piscine de Colmar.

La vue de notre chambre et la magie d'Europapark



La beauté de l'Alsace, les cigognes, singes, ...


Europapark et notre bûche ... mouillante !




dimanche 3 mai 2015

Mezzalama 2015 : Une course extraordinaire, des conditions dantesques, ....

La "Mezza", quelle course. C'est plus qu'une compétition, une aventure alpine, en haute altitude, avec un sommet, le Castor, qui culmine à 4'228 m. C'est aussi une aventure humaine, qui unit les cordées, par équipe de 3, soudées pour le meilleur et le pire. C'était ma première participation, et quel univers fantastique au milieu des 4000m! Splendide! 

L'édition 2015 fut une belle réussite. Après un report d'une semaine dû aux conditions météorologiques, nous nous retrouvons avec les filles à 36 h. du départ à Gressoney, dans une chaleureuse et sympathique maison d'hôte, Anderbatt.

Nico m'accompagne, Papiric et Maminette ( mes parents) sont venus garder Lily et Mila de jeudi à samedi à Mollens. Nous y dégusterons des plats succulents (la cuisine italienne par excellence !), y dormirons profondément, bref une très bonne adresse, située au fond du Val Gressoney. Arrivés à 17h00 le jeudi, nous allons avec Nico faire un petit trek de 50', et apercevons .... quatre magnifiques bouquetins, avec leur immenses bois, splendides. La veille de la course, c'est la pluie jusqu'à 2'400 m., mais nous prenons le télécabine pour monter à 2'900 m. faire des entraînements de ski encordé, de changements de crampons et mettre au point le dernier réglage pour la course. L'ambiance est excellente, Nico nous donne ses conseils et réalise de joli petits films. 

18h00, c'est le briefing à Gressoney-Saint-Jean, la tension monte, beaucoup  nous voit comme les grandes favorites et plusieurs personnes nous voient déjà en vainqueur ...... Mais attention :  "Rien n'est jamais acquis d'avance et il est important de toujours respecter les équipes concurrentes, et ne jamais les sous-estimer" La soirée se passe à préparer minutieusement son matériel, les crampons, la corde, les peaux, les ravitaillements, .....  Nous devrions bénéficier d'une fenêtre météo favorable, il pleuvra jusque vers 4-5 h. du matin, puis ce sera le beau temps jusqu'à ... midi environ ! Mais le vent sera violent, tempétueux, on annonce ... 80 à  90 km/h à 4'000 mètres, avec du -25 degrés de ressenti ! Va falloir bien s'habiller !

3h. du matin, réveil, déjeuner léger, puis Nico nous conduit au départ. Le départ est retardé de 30', puis à 05h30, c'est le départ pour les 1'000 participants à cette 20e édition. Nous partons prudemment, derrière l'équipe 102 d'Axelle Mollaret (France), Emelie Forsberg (Suède) et Jennifer Fiechter, avec qui j'ai couru souvent cette saison. Je donne le rythme, et il convient à toute l'équipe. Nous progressons bien et après 900 m. de dénivelé, nous avons 1' d'avance sur les 2e, et plus de 3' sur les 3e, les italiennes. Tout se passe bien jusque les 2 premières heures, puis Mireia nous demande un arrêt "urgent" car elle a mal au ventre. Nous en profitons pour mettre la corde et à ce moment l'équipe 102 nous dépasse et arrive au refuge Mentova avec 30'' d'avance. Les conditions deviennent dantesques, le vent est tempétueux et le froid se fait sentir. Nous nous habillons bien, (pantalon, deux vestes, les mouffles) puis avançons tant bien que mal dans la tempête. Leati est devant, et Mireia n'est pas au mieux et nous faisons régulièrement quelques petites pauses. Nous lui proposons d'arrêter si elle se sent trop mal, l'encadrons un maximum et elle fait preuve d'un courage incroyable en continuant à progresser dans ces difficiles conditions. Nous passons en mode "haute-montagne", et le but devient simplement de progresser, d'essayer de terminer la course. Arrivées au pied du "Naso du Lyskamm", nous mettons les crampons, montée en rocher/glace, puis descente dans des marches taillées dans la glace (quel travail !), glissons jusqu'au refuge Quintino Sella, Christian Hug nous ravitaille, remontée en crampons au Castor où nous attend la longue arrête sommitale, sublime ! Puis la descente, crevassée, la traversée puis remontée au col du Breithorn. Nous serons à un moment à 5' des 1ères, et revenons légèrement sur la fin. Mireia est héroïque, elle souffre mais tient le coup, elle nous épate. La dernière descente sur Cervinia, et nous sommes heureuses de voir l'arrivée, tellement émues de terminer cette course tellement dure, spécialement avec les conditions rencontrées cette année. 

Nous finissons 2e, à 2'50'' d'Axelle, Jenni et Emilie, contentes pour elles qui ont réalisé une super course ! Bravo à elles.
Le classement général, nous finissons 18e au scratch, une belle perf  :-)

Quelle fierté d'être "finisher" d'une telle course, un sentiment d'accomplissement. Et un grand Bravo aux organisateurs et bénévoles, quel travail accomplit, génial. Egalement Bravo à tous les participants, car il fallait être courageux pour prendre le départ. Merci à nos ravitailleurs qui ont bravé les intempéries. Et un énorme BRAVO ET MERCI à mes coéquipières, Leatitia et Miriea, sans qui cette aventure n'aurait pas été possible. Certes nous sommes un peu déçues de n'avoir pas gagné, mais la victoire n'est pas l'unique motivation qui me pousse à pratiquer ce sport fantastique. "Gagner à tout prix" n'est pas dans ma philosophie, et le dicton "L'important est de participer" est celui que je véhicule dans mes cours d'éducation physique. 

Pour mon bilan, je suis très satisfaite de la préparation effectuée qui s'est déroulée sur 6 semaines, avec 10 nuitées en altitude, de nombreux entraînements spécifiques en altitude, des blocs de charge, C'était un période très très chargée, et pas toujours facile de concilier le tout avec les puces,  le travail, etc. mais ce fut à nouveau une expérience très enrichissante. Mais contente d'être arrivée si en forme au bout de ma saison, merci à Nico mon coach ;-).

Encore Merci à Nico mon mari :-) qui est toujours présent pour m'épauler et m'encourager, à nos filles, qui m'encouragent de leur hop hop hop Maman et me dessinent de beaux dessins de "Maman en peaux-de-phoque".

Et oui, ça secouait : la vidéo du passage au refuge Mentova.

Vive la montagne, Vive le ski-alpinisme, Vive l'Amitié 
Et Vive la raclette !

Bien à vous qui me suivez,

Séverine



Prépa la veille de la course, "chaud devant" !


Prêtes pour le départ, l'équipe soudée, et les futures vainqueurs après 900 m. de dénivelé


Passage au refuge Mentova, c'est la tempête ! Emotions à l'arrivée, le podium filles avec le Cervin derrière, 
et avec Jennifer, vainqueur avec Axelle et Emelie







mercredi 29 avril 2015

J-3 ..... la tension monte !

Merci Bernard pour l'article sur ma prépa de la Mezza :-)

A 3 jours de la course qui devrait avoir lieu samedi si la météo le permet. Je me sens prête pour cette nouvelle aventure alpine, une traversée inédite, sublime, qui englobe cette dimension de "team spirit" grâce à la cordé de 3.

Après une dernière courte sortie hier avec une nouvelle nuitée à la cabane des Violettes, un léger jogging aujourd'hui, nous partons demain avec Nico pour Gressoney, rejoindre Leatitia et Mireia pour peaufiner les derniers détails. Il semblerait que nous devrions avoir une fenêtre météo favorable samedi matin, mais des vents forts, jusqu'à 80 km/h, températures ressenties d'envion .... -30° à 4'000 mètres.

On s'attend à une course difficile, longue, avec une interminable première montée de ... 2'500 m. de dénivelé. Puis ce sera le parcours sur les arêtes, les glaciers, bref du super ski-alpinisme. La bagarre risque d'être serrée avec plusieurs équipes féminines de haut-niveau, dont celle composée de Axelle Mollaret, Emelie Forsberg et Jennifer Fiechter. Toutes les infos sous le site de la Mezzalama.

Vivement samedi matin, départ à 05.00 ..... 

le superbe parcours de la Mezzalama


samedi 25 avril 2015

Ski-alp région Arolla avec Mireia

La Mezzalama reportée au 01 mai en raison du mauvais temps, je profite encore de deux belles journées pour aller peaufiner ma forme et m'entraîner avec Mireia Miro dans la région d'Arolla.

Jeudi matin, je file rapidement sur le "reste" des pistes à Montana pour une séance VMA 15 x 30/30 en direction des Violettes, puis repas en famille, courte sieste et je pars prendre Mireia à Sion. Nous montons dans la fin d'après-midi pour dormir à 3'100 m. d'altitude à la cabane des Vignettes, qui est pleine (plus de 100 personnes) ! Et oui, nous sommes en pleine saison de la Haute Route et les conditions sont excellentes. Soirée sympa, et toujours heureuse de "tchater" avec Jean-Michel  Bournissen, responsable de la sécurité à la PDG et sa femme Karine, les gardiens de la cabane.

Réveil aux aurores puisque les petits déjeuners sont à 05.30 ou 06.00 ! Nous sommes sur les peaux  à 06.55 déjà, direction le col de l'Evèque, col du Mont Brulé, Tête Blanche pour revenir par la cabane Bertol sur Arolla. Un tour sublime, magique, pas beaucoup de dénivelé mais nous évoluons presque tout le long sur des glaciers entre 3'000 à 3'600. Nous dépasserons beaucoup de cordées qui font leur dernière étape de la Haute Route entre les Vignettes et Zermatt, très sympa. Au total, 4 heures d'effort et de bonheur dans un environnement unique et passionnant, le "domaine des Dieux " comme aime à le dire Nicolas car cela dégage tant de sérénité, de calme et de plénitude.

Merci Mireia pour ces précieux échanges. Mon "chemin" de compétitrice de ski-alpinisme passe par ces magnifiques moments, de nature, de partage, d'amitié, d'humilité face à l'environnement ....... vive le ski-alpinisme, vive la montagne, et merci à ces éléments de nous rendre ...... un peu plus humain et vivant à chaque rencontre :-).

Merci Mireia, merci ... Montagnes ;-)



mardi 21 avril 2015

Mezzalama, Jour J-4

Et voilà, dernière ligne droite pour la Mezzalama. J'ai effectué de belles sorties et nuitées en altitude, ce n'est pas toujours facile à la fin de la saison, mais c'est motivant d'avoir un objectif. Je fais ainsi des choses que je ne ferai pas autrement :-)
Jeudi soir on a fait la surprise à notre amie Laura de l'emmener, sous la bruine, le manque de neige du départ, souper à Bellalui pour son anniversaire. Quelle belle soirée, j'ai ainsi profité d'y dormir et c'était l'occasion pour qu'Eléna, Laura, Nicole, Fanny et moi que l'on se fasse cette sortie une fois dans la saison! Merci les filles!

Vendredi soir, départ à Chamonix, où Laeti, Mireia et moi on se retrouve pour deux jours. Souper ensemble, discussion sur les détails de la course et autres. Le lendemain, on part sur le glacier d'Argentière, où l'on s'encorde et on s'entraîne ensemble, rires et bonne humeur sont au rendez-vous. Merci les filles pour ces moments, je me réjouis de la course. 

Le dimanche, ski en famille pour la dernière de la saison. Que c'est beau sur les hauteurs! Merci Crans-Montana ;-). 

En fin d'après-midi, je prends la dernière benne de la saison pour monter à la Wildstruebelhütte, à 2800m, pour ma dernière acclimatation. 

J'ai fait le maximum, je suis prête. Maintenant, soleil, s'il te plaît, montre-nous ton sourire, pour cette magnifique aventure alpine (la météo du we s'annonce ...... mauvaise !). 

Bonne nuit à tous,

Avec Leatitia et Mireia à Chamonix, on rigole, on rigole ;-)


Glacier de Plaine Morte en direction de la cabane Wildstrubel, le bonheur !


Glacier de Plaine Morte, dernier jour de ski de la saison avec Lily et Nico, "l'Obabao" à Venthône,
la cabane Wildstrubel, et "we love family-skiing !"




mardi 14 avril 2015

Victoire scratch au Super Trophée du Muveran avec .... Nico !

Le trophée du Muveran, surnommé également la petite soeur de la PDG, vivait sa ..... 68e édition dimanche dernier. La 1ère a eu lieu en .... le 04 avril 1948 avec 15 patrouilles au départ.

Pour cette édition, nous avons avec Nico décidé de courir ensemble, sur le Super Trophée, le long et technique parcours qui totalise 2'800 m. de dénivelé positif pour 69 km effort. Mes parents gardent les puces à Montagy, où elles jouent avec Tim leur cousin après la chasse aux oeufs (le lapin passe plus tard dans le canton de Fribourg hihi).
Comme chaque année, nous sommes allés dormir la veille au B&B La Tsalouna, acceuillis chaleureusement par Cécile et Philippe, que nous revoyons chaque année avec un immense plaisir. Quelle belle auberge, sympathique, calme, et avec beaucoup de cachet. Nous passons une agréable soirée avec Vincent Bardy, des skis Movement, sa femme Sabrina et leurs coéquipiers. Comme j'aime à le répéter, le ski-alpinisme c'est avant tout une histoire de partage et ces moments sont précieux :-).

Le dimanche matin, réveil à 05h00, un rapide déjeuner composé de deux tartines avec confiture, de "sportdej" et d'un thé. Puit à 06h00, départ pour un rapide échauffement, puis à 06h30 c'est le départ de cette nouvelle aventure. On démarre des Plan-sur-Bex en courant, skis sur le sac à dos pour 10' ainsi, puis nous mettons les skis. On se retrouve 3-4 équipes ensemble et Nico impose de suite à fort tempo pour creuser l'écart. Nous nous détachons alors lentement, mais voyons revenir sur nous une équipe espagnole, la bagarre s'annonce serrée. Arrivés à la cabane de Plan Névé, nous avons 30'' d'avance sur eux, et un peu plus d' 1' sur d'autres équipes. Nico essaie d'imprimer un tempo plus élevé, mais les espagnols s'accrochent. Nous franchissons le célèbre couloir du Pacheu aisément, Nico me suivant à une dizaine de mètres. Nous voyons Vincent et son équipe, puis une fois le col passé, nous plongeons dans la longue descente sur Derborence, Nico devant m'ouvrant le chemin. Les conditions sont excellentes. Arrivé proche du lac, un passage en course à pied, le contrôle du poste et c'est reparti en direction des Filasses. Nous "crapahutons" dans la forêt, puis rechaussons les skis. Nico est dans le dur et me demande de mettre l'élastique. Arrivés au pied du couloir Pegnat, nous chaussons les crampons, et nous longeons pour ce passage étroit. Les espagnols, rapides aux changements, reviennent à 10'' à la sortie du couloir, la bagarre sur le final s'annonce serrée.

En montant au Brotset, Nico s'accroche derrière moi avec un élastique très (trop !) court et nous sommes vraiment ainsi "skis dans skis" ! On creuse à nouveau, et au passage d'un col, courte descente avec un main courante derrière, l'un des espagnols perd un ski dans cette descente délicate en dérapage et nous prenons le large. Nombreux encouragements et supporters à la cabane Barraud, le dernier petit col, puis la "périlleuse" descente sur Plan-sur-Bex, une descente technique, par moment étroite, bosselée, gelée, bref, on adore :-) ! Nous franchissons la ligne à pied en 4h07', vainqueur du scratch du Super Trophée. Pour Nico c'est sa 6e victoire dans cette course, et pour moi une 1ère de terminer vainqueur au scratch d'une compétition ! Nico est "out" et nous retournons à notre chambre, où il fera une ...... sieste de 40' avant de retrouver des forces !

Un grand merci aux organisateurs pour nous avoir offert un parcours si magnifique, et à tous les concurrents, pour leur joie et leur bonne humeur. Nous devons souvent dépasser des équipes parties devant nous dans ces courses, et tous nous laissent très sympathiquement la trace, souvent avec un mot d'encouragement alors qu'ils sont aussi en plein effort. Un GRAND MERCI :-).

Les résultats  (pour le Super Trophée, page 25)

photos de Gérard Berthoud (toutes les photos du Muveran)